Pour échapper au sexisme ordinaire, ne mangez pas dans la rue !

De toutes les formes que peuvent prendre le sexisme ordinaire et le harcèlement de rue, il y a en une dont j’ai envie de parler depuis longtemps mais sans jamais en avoir eu l’occasion. Il y a toujours plus urgent, plus d’actualité et, surtout, ça parait un peu dérisoire: j’ai envie de parler des remarques que certains hommes vous font quand vous mangez dans la rue ou dans les transports en commun.

Tentez donc l’expérience: grignotez un quignon de pain, une viennoiserie, un fruit, un sandwich dans un lieu public quelconque. C’est imparable. Vous n’échapperez pas aux techniques de drague un peu lourdes et absolument pas désirées (perso, je suis rarement d’humeur à me faire draguer quand je mange un sandwich sur le pouce avant de retourner au boulot) du type « mademoiselle, c’est bon ? » ou « on partage ? ». Manger en public signifierait donc que je suis disponible pour une aventure sexuelle ? Euh…

S’il s’agissait du seul « risque » que vous preniez en mangeant en public, ça ne serait pas bien grave, je vous l’accorde. Se faire traiter de « salope » pour avoir refusé de donner son 06 est nettement plus insultant et humiliant. Mais manger dans la rue semble aussi être une invitation pour certains hommes à juger votre physique. Combien m’ont dit, en me voyant rentrer de la boulangerie en grignotant un bout de pain chaud, « attention mademoiselle, faut pas grossir »  ? Suffisamment pour que j’ai arrêté de compter.

Là, on tape direct dans la zone rouge du « sexismomètre » : parce que je suis une femme, jeune et pas désagréable à leurs yeux, ils se permettent de juger mon apparence et de me le faire savoir à coup de conseils complètement déplacés. Ce que je lis entre les lignes de ces remarques, c’est que mon unique préoccupation devrait être de continuer à être validée par le regard des hommes en étant suffisamment belle et mince et, donc, surtout pas de me faire plaisir en mangeant un truc dont j’ai envie. Hé bien merci du conseil mais non merci, je préfère me faire plaisir !

Capture d’écran 2014-04-08 à 18.55.21

Jusque récemment, ce genre de types se contentaient d’emmerder les filles à la sortie des boulangeries et c’était déjà bien assez. Mais « grâce à » Internet, ils se sont réunis sur Facebook et postent des photos de femmes en train de manger dans le métro de Londres sur la page Women who eat on tubes. Ces femmes, je le précise, n’ont absolument pas donné leur accord pour être prises en photo et encore moins pour se voir sur le web. En plus d’être culpabilisées publiquement pour avoir mangé (mais quelle honte !), beaucoup perçoivent ces photos comme une violation de leur vie privée. Vous reprendrez bien une double ration de sexisme ?

Attaqué de toutes parts, le créateur de la page Facebook en question assure qu’il « fait de l’art ». Il s’agirait de « soutenir » ces femmes, de les « chérir » et de les « encourager » à manger dans les transports. Mais bon, si les principales intéressées ne le perçoivent pas comme ça, tant pis pour elles, elles n’avaient qu’à être plus sensibles à l’Art…

R.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s