Chanteuse pour midinettes = porn star ?

Si comme moi vous passez un peu (trop) de temps sur les internets, vous avez certainement eu vent de la surprenante (à défaut d’un mot plus adapté) performance de Miley Cyrus aux MTV Video Music Awards il y a quelques semaines, aux côtés de ce cher Robin Thicke (oui, encore lui ! Si le mec continue comme ça, je vais finir par penser qu’il est l’antéchrist).

Pour ceux qui l’auraient ratée, une séance de rattrapage s’impose :

Autant vous dire qu’en tombant là-dessus de bon matin (on tombe toujours sur les trucs moches de bon matin, non ?), j’ai fait à peu de choses près la même tête que Will Smith et sa petite famille.

1234609_10151633765396840_455171952_n

Et puis, je me suis mise à penser non plus seulement à Miley Cyrus, mais aussi à Britney Spears et Christina Aguilera (idoles fugaces de ma jeunesse), à Rihanna (pêché mignon de mes années de jeune adulte) et à la mise en scène très agressive, souvent considérée comme vulgaire, de leur sexualité (voir les clips de « I’m a slave 4 U » et de « S&M » pour une explication en images).

Soyons clairs, je trouve on ne peut plus sain que des jeunes femmes d’une vingtaine d’années aient une sexualité, qu’elle soit en projet, débutante, confirmée ou débridée.  Et je trouve tout aussi sain qu’elles l’acceptent et donc ne la cachent pas. Pour elles évidemment, mais aussi pour leurs fans un peu plus jeunes. Se poser quelques questions et donc en parler, c’est quand même mieux que de croire aveuglément qu’il suffit de passer à son doigt un anneau de pureté (comme le faisait Britney) pour ne pas connaître la tentation avant le mariage, non ?

Mais pourquoi revendiquer une sexualité digne des plus grands clichés sur les stars du porno, entre exhibitionnisme, partenaires multiples et de tous poils et sadomasochisme ? Parce que Miley, Rihanna et compagnie ne me feront pas croire que leur vie sexuelle est en tous points semblable à  ce qu’elles montrent dans leurs clips.  Alors, est-ce leur propre idée du cool et du désirable ? Ou celle des maisons de disque ?

En tout cas, on ne change pas une formule qui gagne et les chanteuses pour midinettes ne semblent pas avoir d’autre choix que s’affirmer haut et fort d’un côté ou l’autre de la sacrosainte ligne de partage sainte/salope. D’un côté, les vierges jusqu’au mariage, de l’autre, les « chaudasses ». Et pas ou presque de juste milieu, alors que la plupart d’entre nous naviguons pourtant dans les eaux troubles de l’entre deux. La jeune fille que j’étais et la jeune femme que je suis devenue le regrettent et pas qu’un peu.

R.

PS: arrivée à cette conclusion, je souhaiterais faire un « big up » tout personnel aux Spice Girls (<3) et à leur mythique tube « 2 become 1 » qui, en terme d’évocation de la sexualité, me semble ne pas trop mal faire la blague aujourd’hui que j’en comprends les paroles.

Publicités

Une réflexion sur “Chanteuse pour midinettes = porn star ?

  1. Choubaka septembre 23, 2013 / 10:30

    Je ne sais pas ce qui s’est passé, il y a deux phrases où j’ai l’impression que tu as oublié les mots….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s