Et toi, tu bois quoi ?

Sortir le vendredi soir, c’est bien. Y trouver l’inspiration pour un post de blog, c’est encore mieux.

Hier soir, j’étais dans un bar pour l’anniversaire d’une amie et je buvais… une bière (oui, une bière. Ce qui m’arrive assez régulièrement quand je sors . Parce que j’aime bien la bière). Je sirotais donc tranquillement la dite bière quand un jeune homme inconnu au bataillon m’a arrêtée pour me dire, à mi-chemin entre le sérieux et la blague : « tu bois une bière ? Toi, avec ta dégaine de Parisienne et ton rouge à lèvre rouge ? C’est tellement pas classe pour une nana enfin ! Tu pourrais quand même boire un verre de vin. Ou une Guinness si tu veux vraiment faire anglaise, à la limite ».

Je ne vais pas juger ici la qualité douteuse de sa technique de drague, ça n’est pas le propos, mais m’arrêter sur le fond. Une nana n’aurait donc pas le droit de boire de la bière sans remettre en cause sa féminité ? Savourer un demi serait donc anodin pour un mec mais « pas classe » pour une femme ? Et pourquoi le vin serait-il plus acceptable ?

Je me posais toutes ces questions quand je me suis rappelé une autre anecdote. A une époque lointaine, j’ai vécu une passion dévorante avec le kir pêche. Et à chaque fois que j’en commandais un, je m’entendais répondre « mais c’est une vraie boisson de pétasse ». Là encore, dit sur le ton de la blague évidemment, mais tout de même.

Etrangement, quand une femme commande une boisson alcoolisée, sa féminité est évaluée à l’aune de ce choix. Les hommes, eux, peuvent boire n’importe quelle boisson alcoolisée sans être jugés. Attention, par contre, à ceux qui ne boivent d’alcool, leur virilité pourrait alors être remise en question…

Comme quoi, le féminisme a encore quelques progrès à faire en soirée également.

R.

Publicités

3 réflexions sur “Et toi, tu bois quoi ?

  1. Claire F septembre 14, 2013 / 3:40

    Les hommes aussi sont jugés. Quinze jours plus tôt, au même endroit, un individu mâle a jugé mon cosmopolitan hyper fille. Il a goûté, aimé, et jugé qu’il n’assumerait jamais d’en boire. À cause de la connotation girly (boisson fétiche des héroïnes de Sex & the City), de la couleur rose, et, subtilité ultime, de la forme évasée du verre. Il a avoué qu’il aurait davantage assumé dans un verre… de demi !

  2. Quentin M septembre 14, 2013 / 8:32

    On pourrait même élargir un peu le débat aux personnes qui ne boivent pas d’alcool, en fait (même si c’est moins genré, comme question).

    Le nombre de fois où j’ai dû me justifier de prendre un coca…

    D’une manière générale, dès qu’il s’agit de parler liquide, c’est moins une question de féminisme pur que de tolérance au sens large.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s