Complémentaires ou égaux ?

« Les féministes de toute façon, c’est des vieilles, moches et aigries qui n’aiment pas les hommes. Si elles revendiquent, c’est parce qu’elles sont frustrées ». En quelques mots, voici la base du discours anti-féministe développé pendant les années 1960 et 1970, pendant les grandes heures du mouvement féministe, que l’on nous ressort encore si souvent aujourd’hui. J’espère que depuis que nous tenons ce blog, C. et moi avons réussi à vous prouver que c’est faux et que le féminisme n’est ni une tare ni une maladie.

Il y a un autre argument qu’on entend de temps en temps et qui, le plus souvent, passe comme dans du beurre : les féministes veulent que les hommes et les femmes soient égaux, mais en fait ils sont plutôt complémentaires. A priori logique (la plupart des hommes de mon entourage portent en effet mieux la valise de 30 kilos que moi, c’est vrai), pas menaçant et pourtant… Pourquoi les Tunisiennes se sont-elles battues pour que l’article de leur nouvelle Constitution évoquant la complémentarité entre les sexes soit retiré ? Parce que dire que les hommes et les femmes sont seulement complémentaires, et non égaux, est dangereux. N’en déplaise aux Antigones qui le clament haut et fort (et qui, pour ceux qui l’auraient raté, ne sont pas une alternative aux mouvements féministes mais un groupe rétrograde proche de l’extrême-droite).

Dire que les hommes et les femmes sont complémentaires a l’air évident, c’est en fait une contre-vérité. Parce qu’aucun d’entre-nous n’a les mêmes capacités physiques et intellectuelles, nous sommes TOUS complémentaires. Ca n’a RIEN à voir avec notre sexe. Ma grand-mère fait très bien la cuisine, mon grand-père repasse à merveille, il n’y a rien de biologique derrière tout ça.

Cette idée de complémentarité  accrédite la thèse d’une différence naturelle entre les hommes et les femmes, qui ne les rendraient pas aptes aux mêmes choses. A gros traits, les hommes, plus forts et plus robustes, seraient faits pour le grand air et la chasse, les femmes, plus patientes et plus douces mais aussi plus fragiles, seraient elles faites pour s’occuper du foyer et des enfants. Pour info, c’est faux ! L’écrasante majorité des différences de comportements entre les hommes et les femmes sont le fruit d’éducations différentes et pas de différences physiques ou biologiques (oui, je sais, ça fait beaucoup de « différence » dans une même phrase, mais je manque de synonymes…). Comme je le disais, mon grand-père fait très bien le repassage et moi je sais allumer un feu, changer une roue et ouvrir la porte blindée de mon appart avec une radiographie quand j’ai laissé la clé à l’intérieur. Et ouais…

Dire que les hommes et les femmes sont complémentaires et non égaux, c’est non seulement sous-entendre qu’ils n’ont pas les mêmes aptitudes, mais également pas les mêmes besoins ni les mêmes aspirations. Pourquoi, dès lors, auraient-ils les mêmes droits ? Après tout, les hommes et les boeufs ont longtemps été complémentaires pour labourer les champs, je ne crois qu’il ait pour autant été question de donner des droits aux animaux…

Si nous les féministes défendons l’égalité entre les hommes et les femmes, ça n’est pas parce que nous pensons que nous n’avons pas besoin des hommes. Ca n’est pas non plus parce que nous pensons pouvoir toutes courir aussi vite qu’Usain Bolt et soulever des haltères de 300 kilos. Nous défendons une égalité des droits et des chances, c’est-à-dire que nous pensons que les hommes et les femmes doivent avoir les mêmes options, les mêmes possibilités dans leurs vies scolaire, professionnelle, familiale, amoureuse, sexuelle…

C’est aussi la raison pour laquelle une grande partie d’entre nous défend la parité. Il ne s’agit pas de placer de force les femmes au pouvoir parce qu’elles seraient meilleures que les hommes (franchement messieurs, je pense qu’on se vaut bien tant concernant nos qualités que nos défauts) mais de faire comprendre aux hommes qui détiennent le pouvoir qu’ils peuvent nous faire confiance, qu’on sait aussi faire le job. Pour, dans un avenir proche, ne pas avoir à leur forcer du tout la main.

R.

Publicités

Une réflexion sur “Complémentaires ou égaux ?

  1. lyly juin 12, 2013 / 9:19

    C’est d’autant plus un argument foireux qu’en quoi la complémentarité empêcherait l’égalité? On ne devrait même pas rentrer dans leurs débats de différences entre hommes et femmes parce que ce n’est pas le sujet, le sujet c’est l’égalité des droits. Qu’on croit que les femmes et les hommes sont différents ou non, ça n’excuse pas une inégalité de droit. Les personnes d’1m60 et d’1m90 sont différents, ils sont pourtant égaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s