Abolition 2013

Juste un petit post pour vous prévenir que le colloque Abolition 2013 contre le système prostitueur aura lieu le 13 avril prochain (samedi donc). Il se tiendra de 14h00 à 18h00 à la Machine du Moulin Rouge à Paris. Associations, personnalités publiques et politiques, citoyennes et citoyens seront réuni-e-s pour la première fois pour abolir symboliquement le système prostitueur. 

Image

Il reste encore des places mais il faut s’inscrire en suivant ce lien. 

Nous y serons, alors n’hésitez pas à nous faire signe si vous comptez y faire un tour également !

R et C.

Publicités

5 réflexions sur “Abolition 2013

  1. Choubaka avril 9, 2013 / 10:17

    J’ai un peu lu votre Dossier de Presse. Mais…que voulez-vous faire pour celles qui veulent faire ce boulot?

    • Le ciel, le féminisme et ta mère avril 9, 2013 / 12:52

      En fait R et moi ne faisons pas partie du comité d’organisation d’Abolition 2013. En substance, nous pensons que les gens qui veulent faire ce boulot sont une minorité des personnes prostituées et non une grande partie d’entre elles. Toutefois, elles sont sur-représentées dans les médias, notament du fait du lobbying intense du STRAS. Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de naviguer sur ce site de témoignages : http://www.prostitutionetsociete.fr/temoignages/?lang=fr et de consulter également le blog de Mélange Instable: http://melange-instable.blogspot.fr/
      Quel est votre avis sur le sujet?

      • Choubaka avril 9, 2013 / 3:06

        Justement « Causette » a fait tout un dossier en mars sur ce sujet, et très bien traité, je trouve.
        C’est difficile d’avoir un avis sur la prostitution. En fait c’est très « con », je vais dire que je peux comprendre (je parle là des femmes qui le choisissent librement dans un pays comme le notre-dans mon cas, la Belgique); mais dans aucun cas, je ne le ferai moi-même ni je ne pourrais accepter que ma fille (si un jour j’en ai une) en fasse! C’est un peu égoïste, on accepte tant que ça ne nous touche pas vraiment. Tout d’abord ces femmes qui le font et j’en connais personnellement. J’entends leurs témoignages « pour survivre, il faut être forte…or moi j’ai commencé très jeune » alors que une autre, j’ai l’impression qu’elle renait depuis qu’elle fait ça. C’est à ne rien comprendre! Je vois des filles détruites par ce travail et d’autres qui s’embellissent de jour en jour. En fait, ça dépend de la personne et de sa force/faiblesse.
        Et puis je me dis que les filles vénales, celles qui se marient juste parce qu’il est plein de fric c’est aussi de la prostitution, vu qu’elles vendent leur corps pour une vie confortable, des bijoux, des vêtements, des vacances à Bora Bora, etc
        Mais bon, la prostitution faut la freiner. Faut pas que cela devienne la première alternative dès qu’on est fauché à la fin du mois. Faut aussi absolument punir ceux qui abusent des jeunes filles, mais là je parle surtout de la traite des êtres humains pour la prostitution.
        Faut aussi expliquer aux jeunes et à nos enfants (oh mon Dieu, je parle comme une vieille) qu’il ne faut pas banaliser le sexe. Ce que je veux dire par là, c’est que ce n’est pas grave si on est puceau à 25 ans, qu’il vaut mieux attendre une avec qui on se sentira à l’aise plutôt que d’aller voir une prostituée. Ce n’est pas grave si votre couple bat de l’aile, faut juste en parler avec la personne concernée plutôt que d’aller se faire une séance de psy chez la prostituée. Ce n’est pas grave si votre vie sexuelle ne vous plait plus, pê qu’il ne faut pas juste la pimenter mais trouver ceux qui vraiment vous ennuie. Et ce n’est pas grave si on n’a pas assez d’argent pour aller chez l’esthéticienne et le coiffeur tous les mois, porter des super beaux vêtements (quoi que….), partir en vacances etc, peut-être juste se remettre en question et se demander si vraiment on a besoin de ça, et si vraiment on est prête à donner son corps pour avoir tout ça.

      • Le ciel, le féminisme et ta mère avril 9, 2013 / 5:19

        Je n’ai pas lu le dernier Causette (je vais tenter de me procurer ce dossier). Je pense en effet qu’on ne peut pas tout généraliser dans la réflexion sur la prostitution. Comme tu le dis, ça dépend de bcp de facteurs. Toutefois, c’est le rôle de la loi de légiférer pour tous les individus qui composent une société. Or, je préfère nettement qu’on interdise la prostitution en pénalisant le client (comme dans les pays nordiques) quitte à ce qu’une minorité de personnes regrette de ne pas pouvoir se prostituer. Je suis également d’accord avec toi sur l’éducation et la remise en question qu’il faut repenser dans nos sociétés. L’éducation consitute, toujours selon moi, une clé de lecture essentielle à la question de la prostitution mais aussi plus largement aux questions de sexisme.

  2. Le ciel, le féminisme et ta mère avril 9, 2013 / 5:21

    En revanche, je ne mettrai pas sur le même plan la personne se prostituant et la personne se mariant pour des raisons vénales. Il me semble que les conséquences de ces actes sont profondément différentes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s