#Femen « Cachez ce sein que je ne saurais voir »

R. vous avait annoncé la couleur, sur les Femen, nos avis divergent diamétralement. Cela a au moins l’avantage d’animer nos soirées et de prouver (si tant est qu’il en était besoin) que le féminisme n’est pas un courant monolithique.

Cela fait déjà quelque mois que je navigue régulièrement sur le Facebook des Femen et que  je les suis sur Twitter. Je m’informe et je me documente mais, voilà, je ne comprends toujours pas.

Je ne comprends pas quelles sont leur revendications. Pour moi, plus de religion, plus de dictature, plus de sexisme, ce ne sont pas des arguments. Ce sont des leitmotivs trop courts pour être honnêtes, trop chocs pour me convaincre. En effet, je comprends bien que l’idée derrière ces trois slogans est de mettre fin à toute oppression de la femme par l’homme. Mais je ne vois pas d’argument, pas de solution, pas de perspective chez les Femen. Tout cela sonne terriblement creux et l’absence de raisonnement construit pour soutenir ces slogans me fait penser à une action de com, ni plus ni moins. En tant que communicante, je ne peux que constater le vide des messages des Femen qui tourne leur action en provocation gratuite.

Alors certes, les Femen font de la com et l’assument, mais une fois leur torse peint de slogans et filmé par les TV, que reste-t-il ? Des slogans ou des seins, je crains qu’il ne reste que les seins et qu’on ne parle que de leur nudité. Triste constat que de voir qu’en tâchant d’attirer l’attention sur la cause féministe, ce ne soit, in fine, que des paires de seins que l’on retienne.

images

Quant à l’utilisation de la violence, je me dresse fondamentalement contre. Je trouve idiot de prôner son utilisation sous prétexte que d’autres le font. Par ailleurs, utiliser la violence me semble être un déni de l’humanité et un très triste présage pour l’avenir. Si nous, en tant que femmes, sommes incapables de nous battre pacifiquement pour obtenir les mêmes droits que les hommes, n’est-ce pas là un aveu d’échec? L’argument qui consiste à dire que la violence est naturelle et a toujours existé me semble également très bancal. On dit la même chose de la prostitution, « le plus vieux métier du monde », est-ce pourtant la vérité? Je ne pense pas et je trouve immensément triste de remettre au goût du jour la violence en politique en 2013. J’estime que les idées féministes peuvent trouver un écho par l’éducation, la parole et l’écoute, comme cela a pu être le cas en Inde lors des manifestations spontanées qui ont rythmé l’hiver suite au viol de l’étudiante à Delhi ou via des initiatives comme « The Uprising of Women in the Arab world ».

Enfin, last but not least, qu’en est-il de l’efficacité des Femen ? Ont-elles fait plus bouger les lignes que les « féministes de salon » que critique Inna Chevtchenko, égérie des Femen ? La réponse est non.

Cela dit, je rejoins R. sur un point, il est essentiel de faire du bruit autour du féminisme, d’attirer l’attention, de faire vivre la cause. Malheureusement, la nudité comme moyen d’attirer l’attention trouve ici ses limites en faisant primer la forme sur  le fond. Une question demeure : à quand une véritable lutte idéologique qui déboucherait sur de réels changements ?

C.

Pour en apprendre plus, un article paru dans Le Monde ici. Egalement, un reportage intéressant dans le dernier numéro de Grazia (non, R. et moi n’avons pas d’action dans les magazines féminins mais force est de constater que le revival de la pensée féministe que l’on connaît depuis quelques années intéresse et fait parler de lui !)

Publicités

Une réflexion sur “#Femen « Cachez ce sein que je ne saurais voir »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s