Et « Star Wars » dans tout ça, vous allez me dire…

L’autre jour, je me disais : on râle quand même pas mal sur ce blog. Si on continue, on va finir par nous faire remarquer que, quand même, les féministes sont des chieuses. Oh wait…

Pour ne pas trop alimenter les clichés, j’ai décidé de faire dans le billet léger pour une fois (enfin, un peu léger, on est là pour penser quand même…) et de me pencher sur les personnages féminins dans les deux trilogies « Star Wars ».

Quand j’étais gamine, j’avais une idole, que j’admirais encore plus que Belle et Pocahontas réunies : la princesse Leia, l’héroïne de la première trilogie, elle :

Elle tirait au pistolet, avait une coiffure hyper cool  (c’était les années 90, je ne suis donc pas totalement responsable de ce que je trouvais cool en termes capillaires) et faisait bien courir les mecs. J’avais envie d’être elle « quand je serai grande ».

Puis, ado, j’ai vu la deuxième trilogie. Et j’ai trouvé qu’Amidala (ci-dessous), la nouvelle héroïne, était beaucoup moins cool.

Alors oui, dans le premier épisode, elle était reine et tirait elle aussi au pistolet. Mais, dans les deux suivants, elle ne faisait plus grand chose d’autre qu’attendre dans sa tour d’ivoire que son amoureux, Anakin, vienne la sauver. Toujours en portant une très belle robe d’ailleurs, faut pas se laisser aller non plus. Elle avait soit disant une mission politique de la plus haute importance, mais le moins qu’on puise dire c’est qu’on ne la voyait pas beaucoup en action.

Encore un peu plus tard, pendant mon passage à la fac au Canada, j’ai suivi des cours de Women Studies. L’idée, c’était d’analyser les identités imposées aux hommes et aux femmes et leurs places respectives dans la société à travers des oeuvres majeures de la culture populaire. Mon projet de fin de semestre était donc consacré à… « Star Wars » (on n’a jamais trop d’excuses pour regarder les six épisodes d’affilée).

J’ai noté que dans la première trilogie, celle des années 1970-80, il n’y a que trois personnages féminins : Leia, la tante de Luke Skywalker et Mon Mothma, une autre femme leader de la rébellion, qui ne font que des apparitions-éclair. Dans la seconde, celle des années 2000, il y en a beaucoup plus : Amidala, ses conseillères et servantes, la mère d’Anakin Skywalker, des femmes Jedi ou politiciennes qu’on aperçoit en arrière-plan.

Avec les avancées du féminisme, le monde de « Star Wars », comme le nôtre, a changé : les femmes ont commencé à conquérir leur place dans la société. D’ailleurs, elles dirigent même exclusivement une planète, celle d’Amidala, Naboo.

Oui mais… L’héroïne des années 2000 est bien plus « traditionnelle » que celle des années 70-80.

Je m’explique. Leia – c’est George Lucas, le créateur de Star Wars, qui l’a dit – est inspirée par la figure féministe de la fin des années 70 : sûre d’elle et de ses capacités, indépendante, à l’aise dans des univers masculins, maîtrisant sa vie sentimentale et sa sexualité (avec Han Solo, qui deviendra son amoureux, c’est elle qui mène la danse). C’est son rôle de leader politique et militaire de la rébellion et son caractère bien trempé qui la définissent, pas ses relations personnelles avec les hommes qui l’entourent.

(Je vous passe l’épisode où elle est faite prisonnière par Jabba le Hut, une espèce de limace géante, et transformée en esclave en bikini doré. Déjà à l’époque, on avait compris que rien ne fait plus d’audience qu’une femme dévêtue)

Amidala, c’est tout le contraire. Pourtant, elle avait bien commencé : reine à 15 ans, plutôt habile au maniement des armes, elle avait du potentiel. Mais passé le premier épisode de la deuxième trilogie, elle n’est plus définie que par les menaces qui pèsent sur elle et son amour impossible avec Anakin, dont la mission est de la protéger. Paroxysme de sa condition de « faible femme », elle meure en couche à la fin du dernier épisode de la trilogie (désolée pour le spoiler, mais si vous n’avez pas vu les films aujourd’hui, vous n’avez aucune excuse).

Comme si la place qu’on a accordée aux femmes dans la société devait être contrebalancée par leur beauté, illustrée par les changements de tenues spectaculaires de l’actrice Natalie Portman, et leur conformité au stéréotype de la demoiselle en détresse.

Alors oui, dans un cas comme dans l’autre, l’ordre établi – encore majoritairement masculin – n’est pas menacé. Leia est certes une femme qui bouscule les codes, mais elle est seule. Amidala profite des portes ouvertes aux femmes, mais sacrifie finalement sa vie publique à sa vie privée. Portes ouvertes il y a, donc, mais pas trop quand même (ça vous rappelle quelque chose ?).

Mais en regardant la trilogie des années 70, on se dit que le dialogue est ouvert. Alors que devant celle des années 2000, après des années de combats et – il faut le dire – de véritables progrès, on a le sentiment qu’on a commencé à s’en foutre un peu du féminisme. La team Leia et moi (et oui, je suis pas la seule, allez jeter un oeil ici ou ), on le regrette et on espère bien que les trois prochains épisodes, qui devraient sortir à partir de 2015, y remédieront.

R.

Publicités

5 réflexions sur “Et « Star Wars » dans tout ça, vous allez me dire…

  1. ph décembre 3, 2012 / 11:02

    excellent !!!

  2. Jean décembre 3, 2012 / 1:22

    Leia est la soeur de Luke Skywalker!

    • Le ciel, le féminisme et ta mère décembre 3, 2012 / 5:23

      En effet. C’est une erreur mathématique de ma part. Allez savoir pourquoi, j’ai écrit « deux » au lieu de « trois personnages féminins, Leia, la tante de Luke Skywalker et Mon Mothma ». C’est corrigé en tout cas.

  3. Denis Verspy dit Dany décembre 3, 2012 / 1:34

    Vraiment sympa ce billet ! Drôle et très intéressant ! Une preuve qu’être féministe, c’est pas être chieuse et triste. En le lisant, je me disais que les années 80 de Reagan furent les années de la régression à tout points de vue. Merci et bravo, quel talent !

  4. Sasha décembre 13, 2012 / 12:00

    Mais non il ne faut pas passer l’épisode avec Jabba : Leïa tue le seul mâle (on va dire comme ça) qui la réduit à son bikini doré ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s