Mère indigne

La semaine dernière, Marissa Mayer a accouché, et là c’est le drame. Marissa Mayer, a accompli ce que ma grand-mère qualifierait de carrière « d’homme ». La nomination de Mayer, première ingénieure chez Google, au poste de directrice générale de Yahoo! avait été saluée il y a quelques mois. Depuis, l’annonce de la durée de son congé maternité fait des vagues, chacun y allant de son avis sur la question.

Alors, oui, Marissa Mayer a décidé qu’elle prendrait un congé maternité d’une ou deux semaines. Y a-t’il vraiment de quoi s’offusquer? D’ailleurs, qui cette histoire de congés maternité regarde vraiment ? Outre, le père de son enfant, voire l’enfant en question quand il sera en âge de parler… Sur le blog d’Allison Benedikt – XX Factor – on nous explique donc qu’à cause du congé maternité d’une semaine de Mayer, toutes les autres femmes américaines vont devoir réduire leur congé maternité, les pénalisant donc toutes.

Mais le pire reste à venir car le post publié par Allison Benedikt s’évertue ensuite à nous expliquer ce dont a besoin un bébé et par la même occasion, l’inconscience dont ferait preuve Marissa Mayer. Bref, chères Marissa Mayers de ce monde, beware. Il semblerait que des décisions qui devraient, en théorie, vous appartenir et appartenir à vos conjoints regardent désormais la terre entière. Kiffez mesdames et surtout restez en congé maternité  😉

C.

Publicités

2 réflexions sur “Mère indigne

  1. jeunemerefeministe octobre 12, 2012 / 6:25

    Personnellement je comprends cette levée de boucliers. Non pas pour le bien-être de l’enfant (bien sûr dans ses premières semaines, un enfant a besoin qu’une ou plusieurs personnes s’occupe(nt) de lui à plein temps en s’impliquant affectivement, mais ça peut être le père, des membres de la famille ou un professionnel impliqué. Quand au lien profond parent-enfant, il se construit de toute façon avec le temps, week end après week end par exemple).

    En revanche, ne quasiment pas prendre de congé maternité envoie un message à la société, en particulier aux hommes, qui ne connaissent pas cette réalité dans leur chair, forcément, mais qui sont plus souvent aux postes de direction. Le message, c’est que c’est faisable de se remettre au travail seulement une semaine après un accouchement et la naissance d’un petit être demandant une attention de chaque instant.

    Or se passer de congé maternité n’est faisable que dans des situations absolument exceptionnelles. C’est faisable pour une femme pouvant déléguer l’intégralité des tâches parentales et domestiques. C’est un travail gigantesque dans les premières semaines d’un nouveau né : autour de 8 longs repas et 8 changes par jour, aucun rythme jour/nuit (endormissements et réveils absolument irréguliers), souvent des pleurs incalmables durant des heures le soir, pour une partie non négligeable des nouveaux nés des pleurs incalmables un peu tout le temps (coliques) qui peuvent durer 3 mois voire plus, du linge, des courses, de la vaisselle qui s’ajoutent aux tâches habituelles, plus des rendez-vous médicaux, de la paperasse. Tout ça au moment où on aurait le plus besoin de dormir et d’oublier tout le reste.

    Alors oui, si la femme ne prend en charge aucune de ces tâches et se repose ENTIEREMENT, elle aura une infime chance de ne pas être un zombie déglingué 7 ou 15 jours après la naissance – cela dit c’est loin d’être sûr, ça reste un délai très court même en condition de repos complet.

    Qui, donc, peut faire cela ?
    1) une femme assez riche pour payer des professionnels à plein temps
    2) OU une femme dont le conjoint assume l’intégralité de ces tâches, jour et nuit (autant dire que c’est lui qui va devenir un zombie déglingué en une semaine)
    3) OU une femme d’une résistance physique exceptionnelle.

    Bien sûr que c’est pénible qu’on dicte plus aux femmes qu’aux hommes leur conduite, c’est pourquoi il n’y a pas à dicter quoi que ce soit. Par contre c’est servir la cause des femmes que de rappeler qu’un congé maternité n’est pas un luxe, qu’il est exceptionnel de pouvoir s’en passer.

    • Le ciel, le féminisme et ta mère octobre 15, 2012 / 8:14

      Je ne critique absolument pas les femmes qui prennent un congé maternité plus long que celui de Marissa Mayer, loin de là. Il me semble juste que personne n’a à se mêler de sa vie privée, qu’elle soit Marissa Mayer ou une illustre inconnue. C’est une décision qui incombe à la femme, son conjoint et c’est déjà pas mal 🙂 En effet, il est également bon de rappeler que le congé maternité est un droit et pas un luxe.
      En tout cas merci pour ton commentaire, c’est chouette de recevoir des avis et je te rejoins complètement sur ton dernier paragraphe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s